les élections: parlez-en!

rien n’est perdu, au contraire, tout est à gagner. le plus important c’est le résultat du jour X. et jusqu’à là nous pouvons encore changer pas mal de choses…

il y en a pas mal qui ont la tendance vers l’abstention ou bien vers le vote « blanc ». mais mes chers amis: primo nous ne sommes pas en europe pour que le message qu’un vote blanc est sensé faire passer soit entendu. et secundo il n’est pas le temps de s’abstenir, surtout lors d’éléctions si decisives pour le futur de notre pays et de notre démocratie. pendant si longtemps on nous a privé de voter, maintenant que nous pouvons le faire, faisons-le! pour ceux qui comptent ne pas partciper: ne venez pas pleurnicher ensuite si vous n’étes pas satisfaits avec les résultats des éléctions. seuls ceux qui auront votés, seuls ceux qui auront bougés leurs fesses pour au moins essayer de changer quelquechose auront raison de participer au débat politique. vous dites que votre voix ne changera rien? imaginez vous plusieurs millions de gens qui pensent la même chose… alors que chaque citoyen à lui tout seul peut changer beaucoup.

il faut qu’on réussise à sensibiliser un maximum de gens d’aller voter, de se procurer des cartes d’elections. parlez-en au gens autour de vous. il y en a vraiment beaucoup qui n’ont pas la tendance d’aller voter, ou bien qui ne se sont pas encore intéressés. si ca reste le cas je vois le scénario suivant: ennahdha qui louera des bus pour aller chercher les campagnards de tous les coins de la tunisie, pour les emmener gratuitement au bureaux de vote (bien sur avec des casse-croutes, du gazouz et des stylos gratuits pour que l’embarras du « choix » soit plus facile à surmonter).

si vous avez des amis ou bien de la famille à l’étranger: surtout n’hésitez pas de leur parler, de faire appel à leur conscience et de leur expliquer pourquoi c’est important qu’ils aillent voter. ce sont souvent les gens qui sont loin du pays qui ne s’interessent pas au quotidien politique. il y’en a aussi pas mal dont les connaissance de l’arabe ou du francais sont minimales voire absentes, et qui n’ont pas la possibilité de s’informer de l’actualité politique en tunisie, même si en fait ils voudraient bien. et souvent ceux qui ont la double-nationalité n’ont plus de piece d’identité tunisienne actuelle (passeport ou bien CIN). il faudrait leur expliquer pourquoi c’est important de s’en procurer une avant les elections et pourquoi la tunisie a besoin d’eux maintenant ou jamais. parlez-en, parlez-en, parlez-en…

Publié dans tnelec, tunisie, tunisie politiques | Laisser un commentaire