Nos plages sont d’énormes poubelles

été 1999: ma tante s’est mariée il n’y a pas longtemps et une tante de son mari nous invite, mes parents et moi, à passer l’après-midi à la plage de ezzahra pour faire notre connaissance. elle possède une maison au bord de la mer où nous déponsons nos affaires avant d’aller à la plage. la maison est très belle et très propre à l’interieur. les meubles sont beaux, sur le sol s’étend un grand tapis berbère de meilleure qualitée, les murs sont décorés de tableaux à versets coraniques en écritures dorées. une famille modèle, les enfants obéissants, la mère de famille très soignée, tout est propre et ils ont tous l’air sympas. nous allons à la plage. je donne à la mère de famille une tablette de chocolat pour qu’elle la partage entre ses enfants. elle me remercie, elle apelle les enfants, ouvre la tablette de chocolat et hop: elle jette l’emballage dans le sable. salope! à ce moment la j’ai envie de lui dire « ta maison est très propre, chez toi tu fais pas ca, pourquoi tu fais ca dehors? » mais je décide de fermer ma bouche. après tout je suis son invitée. après cet après midi je n’ai plus jamais revue cette femme. mais depuis, je pense à elle à chaque fois que je vois des déchets à la plage et je me demande si ses enfants on appris à faire ca aussi…

été 2012: la chaleur dans la ville devenue insupportable, je décide de faire une sortie à la plage de gammarth pour profiter un peu de la brise. mais une fois arrivée là-bas, un triste spéctacle se présente: des gens assis au milieu de sacs en plastiques, de bouchons de bouteilles, gobelets vides et ainsi de suite… et ce qui m’étonne le plus: tout le monde semble être à l’aise. la dame à ma droite ne semble pas être dérangée par les cottons tiges à ses pieds. la famille à ma gauche ne semble pas préoccupée que leur fillette de un an joue avec du sable rempli de mégots de cigarettes. moi par contre je ne suis pas à l’aise du tout. je suis même un peu stréssée… avant de me poser, je sors un sac et je commence à ramasser toutes les cochonneries autour de moi ce qui me prends une bonne demi heure avant de pouvoir m’asseoir enfin. Les gens autour de moi me regardent bizarrement, comme si j’étais une extra terrestre, mais je m’enfous de leurs regards, ce sont eux les cochons, pas moi la folle. le sac que j’utilise pour ramasser est est vite rempli, alors que la poubelle quelques mètres plus loin est plutôt vide… mais c’est qui ces gens qui jettent tout par terre alors qu’il y’a des poubelles tout les quelques mètres? une fois que j’ai fini de ramasser les saloperies je fais une baignade. la premiere chose qui me flotte dans les bras: une couche de bébé… plus tard un sac en plastique. quelques instants plus tard encore un autre… merde… mais je suis la seule que ca préoccupe. les gens autour de moi ont l’air épanouis…

à chaque fois que je me plains chez un(e) de mes proches de cette situation catastrophique sur les plages publiques, on me dit: « si t’as envie d’une plage propre et bien tu n’a qu’à aller dans un hotel ». mais je ne suis pas une touriste, je ne veux pas payer de l’argent pour avoir une plage propre. la propreté devrait être quelquechose d’évident et surtout de gratuit!!!

tunisiens reveillez-vous!!! nous sommes en train de détruire la beauté de notre pays. si je pouvais changer quelquechose alors j’installerais une loi contre la pollution: je ferais payer une amende de minimum 5 dinars à chaque personne qui jette un mégot par terre ou tout autre déchet…

Publicités
Cet article a été publié dans tunisie, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s